Equipes Saint Michel

Equipes Saint Michel -
Equipes Saint Michel -

Le mot du Conseil d’administration

Le mot du Conseil d’administration

Chers Amis,
Vous êtes nombreux à nous téléphoner, à vous inquiéter de l’organisation de notre pèlerinage du mois d’août, à attendre les bulletins d’inscriptions.
Nous vivons des moments difficiles et incertains quant à la durée de confinement qu’impose une lutte solidaire contre le Covid-19 qui s’est répandu dans le monde. Nous ne connaissons pas encore les conséquences que cela aura sur l’organisation des sanctuaires à Lourdes, des écoles et universités en Belgique, sur l’ouverture des frontières pour nous rendre à Lourdes. Tous ces éléments nous obligent à reporter l’envoi du bulletin d’inscription que vous recevez d’habitude mi-avril.
Il ne faut donc pas attendre l’envoi des bulletins d’inscriptions au pèlerinage avant la fin du confinement. Nous espérons voir plus clair dans le courant du mois de mai, après avoir reçus de nouvelles informations des sanctuaires, des états et des écoles. C’est promis, nous reviendrons alors vers vous !
Si tout se passe comme nous l’espérons : fin du confinement, disponibilité des jeunes, réouverture des sanctuaires … le pèlerinage aura lieu comme prévu du 17 au 24 août. Les hôteliers nous attendent, les cars sont réservés. Nous avons tous envie de vous retrouver et faire de ce pèlerinage un temps de retrouvailles chaleureuses, de gratitude, de partage, de prière et de joie.
D’ici là soyez certains que, malgré l’éloignement, nous sommes unis à chacun de vous par la pensée, par la prière, l’amitié, les petits coups de téléphone …
Nous vous confions à Notre Dame de Lourdes ainsi que tous vos proches et Lui demandons d’être à vos côtés dans cette épreuve que nous traversons aujourd’hui.
Avec toute notre amitié,
Nathalie Desclée et Philippe Denis au nom du CA des Équipes Saint-Michel

Le vrai miracle de Lourdes

Mot du Père Charles Delhez

Lourdes, terre de miracles, dit-on. Et c’est vrai. On compte par centaines les gens qui en sont revenus guéris. L’Église a d’ailleurs reconnu 70 miracles, c’est-à-dire des guérisons inexpliquées scientifiquement et qui sont reçues comme un clin d’œil de Dieu, un « clin-Dieu ». Mais le miracle qui contient tous les autres, c’est l’histoire de Bernadette elle-même, son incroyable aventure. Écoute.

Redescendue de Bartrès où elle soignait sa santé fragile, cette jeune fille de 14 ans accompagna un matin sa sœur et une amie pour aller ramasser du bois de chauffage. En voulant traverser l’eau trop froide pour elle, elle fit une rencontre étonnante avec une dame lumineuse. C’était le 11 février 1858. Suivront 17 rencontres, jusqu’au 16 juillet. Cette Dame se révéla être « L’Immaculée Conception », un mot que la petite ne comprenait pas, mais que les théologiens utilisaient pour parler de la Vierge Marie. Dans la ville, l’enthousiasme grandissait, mais aussi l’opposition. Gendarmes, politiciens, prêtres s’en mêlèrent pour prouver qu’elle était folle. Mais non, elle était d’une sagesse incroyable pour son âge. Elle répétait inlassablement son histoire, sans se contredire. Un jour, l’évêque de Tarbes lui-même reconnut que la petite pauvresse avait bien rencontré la Reine des Cieux.

Les apparitions de 1858 sont terminées, mais le miracle continue en 2020 encore. C’est maintenant à nous de vivre une incroyable aventure, une histoire étonnante de rencontres et d’avoir envie de la raconter à notre retour. Peut-être seras-tu étonné-e d’être à ce point transformé-e par ce que tu vas vivre parmi ces milliers de pèlerins (ils sont plus de 3 millions par an). Les personnes moins valides vont, à la suite de l’humble Bernadette, te guider vers l’intime de toi-même, ce lieu trop souvent oublié, où Dieu te donne rendez-vous par la voix de Notre Dame de Lourdes et de la petite Bernadette.

A bientôt !

Père Charles, Directeur

Que vas-tu faire en 2020 ?

Chers lecteurs, Cela fait déjà longtemps que l’on est rentré de Lourdes. On a peut-être tous un petit peu oublié comme on était si bien là-bas, tous ensemble. Et si, en ce début d’année nouvelle, on prenait deux bonnes résolutions ? La première, faire revivre en nous et autour de nous ce bel esprit de Lourdes ! Tu vas voir, c’est facile. La deuxième, revenir au pélé en 2020, du 17 au 24 août, pour se replonger dans cette semaine magique et qui nous fait tous grandir ! Tu verras, chaque pélé est vraiment différent. On te souhaite surtout une merveilleuse année 2020 et on se réjouit déjà de te revoir bientôt !

Les Equipes Saint-Michel et Jean Vanier

Ce 24 février 2020

 

Chers amies et amis des Équipes Saint-Michel,

 

C’est avec stupeur et sidération que nous avons reçu les révélations de la face cachée de Jean Vanier, fondateur de l’Arche qui a, sous le couvert de la mystique, abusé de personnes en état de vulnérabilité psychologique. Nous saluons le courage de l’Arche qui a diligenté cette enquête indépendante et qui assume ses conclusions douloureuses. Seule la vérité rend libre.

C’est d’abord aux victimes que nous pensons, et à tout leur travail de reconstruction. C’est aussi à celles et ceux qui seront profondément bouleversés par ces révélations, en particulier, aux personnes handicapées pour qui Jean Vanier était une véritable icône et qui comprendront de ce drame ce qu’elles pourront.

Ces faits et gestes sont de l’ordre de l’injustifiable. Au-delà de l’homme il reste toutefois ce qu’il a fondé et nous a inspiré : L’Arche, répartie en 154 communautés de vie de par le monde, et Foi & Lumière, ces équipes où personnes handicapées mentales et leurs amis se retrouvent régulièrement.

C’est dans cet esprit de fraternité et d’amitié entre jeunes et personnes handicapées mentales que le fondateur des Équipes St-Michel, le Père André Roberti a animé un pèlerinage à Lourdes différent où les personnes moins-valides vivent à hôtel avec les jeunes qui partagent pendant une semaine leurs différences, leurs richesses, leur vie. Il confia aux jeunes les responsabilités de coordination et d’animation d’un pèlerinage qui rassemble environ 300 personnes.

Les Équipes Saint-Michel, poursuivent depuis 56 ans ce même chemin de solidarité et d’amitié avec les personnes handicapées dans l’espérance d’un monde plus juste, plus solidaire et plus beau.

  1. Charles Delhez sj, directeur, et les Équipes Saint-Michel